Accompagnement des troubles anxieux et émotionnels

“PROPOSITION D’ACTION PERSONNALISÉE SELON 7 LEVIERS DE CHANGEMENT”

Le plan organique : Réduction des déséquilibres au niveau du cerveau et du corps ( respiration superficielle,  tensions musculaires, effets physiologiques du stress cumulatif, exercices physiques sport/détente insuffisants, facteurs nutritionnels et diététiques …)

Le plan émotionnel : Des émotions négatives réprimées et en particulier la colère ou la tristesse jouent un rôle dans la survenue d’attaques de panique et dans le maintien de l’anxiété chronique, de la dépression et du stress post-traumatique. Cet écart se réduit par un apprentissage concernant l’accueil, l’expression, l’identification et la communication de toutes ses émotions bonnes ou mauvaises

Le plan comportemental : Réduction de l’évitement et augmentation des capacités à affronter les situations stressantes ou phobogènes ( visualisation, exposition, désensibilisation … ). Apprendre à mieux reconnaître et à affronter activement les symptômes de l’anxiété et de la panique plutôt que les subir

Le plan mental : Réduction des croyances erronées et des obsessions par la modification du “dialogue intérieur” comportant souvent des suppositions, sur soi et sur le monde, irréalistes et négatives (autocritique, perfectionnisme, inquiétude, victimisation …)

Le plan interpersonnel : Réduction de l’anxiété sociale en travaillant sur la difficulté d’expression de ses émotions et besoins dans le domaine relationnel. Mieux supporter le regard de l’autre en fixant ses limites et en refusant d’accéder aux exigences d’autrui

Le plan personnel : Réduction des sentiments d’insécurité, de honte, d’incompétence pouvant se traduire par des attaques de panique, la peur de se confronter au monde extérieur (agoraphobie), la peur de l’humiliation (phobie sociale) ou une anxiété généralisée par le développement de l’estime de soi  (image physique positive, atteinte de buts concrets en cohérence avec ses valeurs, écoute, attention et soin tournés vers soi)

Le plan existentiel (ou spirituel) : Réduction des sentiments d’insécurité, d’insatisfaction, de vide et d’ennui face au monde par la concrétisation, la poursuite d’un but ou d’un sens plus général à l’existence ( ex : développement d’un talent artistique, d’une passion, d’un rééquilibrage corps/esprit, d’un engagement écologique, humanitaire, d’une reconversion professionnelle …). L’anxiété et la dépression pouvant  servir parfois de signe déclencheur à la réalisation et la révélation d’un  potentiel encore inexploité

 


Apprivoiser son hypersensibilité

 

Elaine Aron, a été la première dans le milieu des années 1990 à s’intéresser aux hypersensibles. Elle pense que les origines de l’hypersensibilité naissent d’un maillage entre des dispositions génétiques et l’histoire de la personne : “Après une enfance difficile, l’hypersensible s’est construit un ensemble de protections psychologiques lui permettant de se blinder ou d’éviter un monde perçu comme excessivement violent. Ces mécanismes d’adaptation, à leur tour, peuvent générer une mauvaise adaptation sociale, des difficultés relationnelles, de la souffrance et de la frustration ».